Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Ven 25 Juil - 17:18



Myrna Nennvial
« Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan.
Mais si cette goutte n’existait pas dans l'océan, elle manquerait.  »



NOM COMPLET : Myrna Nennvial DATE ET LIEU DE NAISSANCE : En Octobre de l'an 656 ÂGE : 23 ans LIEU DE RÉSIDENCE ACTUELLE : Le palais de Tashbaan TITRE ET/OU PROFESSION : Divinatrice au service du Tisroc FAMILLE : Un père et un frère pirates et une mère guérisseuse disparue en mer. On peut dire que les membres de l'équipage du Phoenix sont aussi ma famille puisqu'ils m'ont vu grandir à leurs côtés.SITUATION : Célibataire GROUPE : Calormènes AVATAR : Aishwarya Rai

J'ai un sens de la justice un peu particulier, me montrant parfois sans cœur ou étrangement compatissante. Je penses qu'on doit donner à ceux qui n'ont rien, mais qu'on peut prendre à n’importe qui, du moment qu'on leur laisse ''plus que rien''. Des années passées entourée par des pirates de tout genre, loin des protocoles de la Cour, me donnent parfois du fil à retordre. J'ai du mal à me plier aux usages de ce monde terrestre, il m'arrive de parler sans réfléchir ou d'être plus impulsive qu'il le faudrait. Je m'insulte très facilement et j'ai des tendances rancunières, mais j'ai bon cœur malgré tout. Je sais me montrer généreuse et attentive. De plus, j'ai cet amour de l'or qui fait que je suis beaucoup plus coquette dans ma nouvelle vie de divinatrice que celle de pirate. J'ai un sens morale biaisé par l’appât du gain en quelque sorte ! On peut sortir la femme de l'océan, mais pas l'océan de la femme...

Que pensez-vous des récentes explorations lancées par les rois ? Si vous le pouviez, quel rôle y joueriez-vous ? Je ne suis qu'une humble humaine dévorée par la curiosité comme tous les autres ! Pour avoir voyagé sur les eaux entourant le monde des hommes, je comprend qu'on essaie de savoir ce qui se cache au de-la de l'horizon pour y avoir si souvent porté mon regard. Néanmoins, je vois les disparitions comme des avertissements et mon rôle, en tant que divinatrice au service de l'Empire Calormène, sera de tenter de prévoir la bonne marche à suivre pour que ce sinistre scénario ne se répète. Hélas, je ne peux pas lire dans la tête des divinités, je peux seulement espérer voir les signes à temps et ainsi épargner le plus de vies possibles devant les conséquences des explorations...

Croyez-vous que les événements étranges et soudains qui s'abattent dans votre royaume soient directement liés aux dieux ? Êtes-vous inquiet ? Oui, je suis convaincue que ces événements sont reliés à une puissance extérieure qui nous dépasse, nous, simples mortels. Je suis inquiète que ce désir de découverte n'entraîne plus de mal que de bien au final.
 
Comment voyez-vous votre vie future ? J'aimerais retourner vivre sur l'océan et voir le monde aux cotés des miens. Je pense que nous pourrions même l'explorer sans danger puisque nous ne naviguons pas avec l'envie de dominer de nouvelles terres. Hélas, je sais que je peux être utile et, dans le meilleur des cas, je peux même prévenir des pertes humaines. Je suis donc déchirée entre mes envies et mon devoir...


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Ven 25 Juil - 17:19




Son nom est Myrna
« Nous ne voulons plus d'un destin. Nous voulons une histoire. »





Chapitre I : Enfant de la Mer

Le vieux Bjorn nous disait souvent qu’une bonne histoire était le mélange de plusieurs éléments qui, peu importe leur chronologie, étaient indispensables au récit. La liste était courte, mais leurs variations étaient infinies : Des personnages ordinaires qui deviendront extraordinaires, un événement imprévisible, une pointe de désespoir ainsi qu’une histoire d’amour déchirante… Je ne sais pas si les paroles d’un vieux pirate borgne et alcoolique sont à prendre au pied de la lettre, mais les enfants que nous étions adoraient les contes de Bjorn. Quand le navire traversait une tempête, le capitaine ordonnait aux plus jeunes matelots ainsi qu’à sa progéniture de rester sous la surveillance du vieux vigile dans la cale. Ce dernier avait comme devoir de nous divertir avec son imagination et nous faire oublier, pendant quelques minutes, que les adultes sur le pont risquaient leur vie pour maintenir le Phoenix à flot.  Néanmoins, cette histoire ne commence pas par une tempête, mais plutôt par cette belle chose qu’est une romance imprévue et passionnée…

Il était une fois, un pirate sans scrupule originaire du royaume de Calormen dont l’avarice démesurée n’avait vu le jour qu’à cause de la pauvreté qui avait longtemps tordu son estomac trop vide. Il pille, incendie et vole les villages côtiers ainsi que les bateaux marchants qui croisent la route de son rafiot et de sa bande de renégats engagée avec les moyens du bord. Hélas, un tel regroupement d’individu aux tempéraments violents et à la moralité douteuse fini par poser problème lorsqu’une mutinerie éclata et qu’on rejeta pour mort le pirate dans les eaux salées bordant Archenland. Le corps mutilé du jeune homme échoua sur la plage où des pêcheurs de la région le découvrirent, puis le transportèrent chez la guérisseuse. Cette femme mystérieuse nettoya les blessures du pirate et le soigna du mieux qu’elle put pendant de longs jours et d’encore plus longues nuits... Quand il ouvrit enfin les yeux, il tomba sous le charme de la guérisseuse qui avait pansé ses blessures. Au bout de quelques mois de convalescence, le pirate la demanda en mariage. Elle lui donna une réponse positive quelques jours plus tard, quand les rumeurs de sorcellerie à son encontre devinrent oppressantes, la poussant à quitter la région au bras de son fiancé. Les villageois se méfiaient de son talent pour soigner les malades, jugeant ceux-ci frôlant le miracle. Et bien tant pis ! Car voilà le pirate et la guérisseuse qui dérobèrent un grand mat à la noblesse du coin et prirent le large. Ensembles, ils voyagèrent à de nombreux endroits, célèbrent leur union et fondèrent une famille sur ce navire qu’ils rebaptisèrent le Phoenix. À travers leur aventure, ils rencontrèrent diverses personnes. Petit à petit, un équipage chaleureux et digne de confiance s’installa sous et sur les planches du bateau. C’est dans cette ambiance mélangeant la camaraderie et la piraterie que naquit une petite fille aux yeux aussi clairs que le ciel, mais à la chevelure aussi sombre que les tréfonds des océans.

Mon nom est Myrna Nennvial. Je vis le jour durant une belle nuit d’octobre dans la baie de Calormen, loin des lumières de la civilisation sur les eaux d’une mer calme. Il parait que ce soir-là, les étoiles furent tellement brillantes que leur reflet dans l’eau donnait à l’équipage l’impression de naviguer sur la voute céleste. Encore une fois, je crois que c’est Bjorn qui a choisi d’embellir l’histoire… Je suis la plus jeune de deux enfants. Mon frère ainé seconde mon père comme capitaine du Pheonix et moi je profite de la liberté absolue que signifie être une pirate. Mon père m’enseigna ce qu’il y à savoir sur la mer, comment se diriger grâce au étoile, à se battre au sabre et à dessiner des cartes. Ma mère, porteuse de magie, m’encouragea à développer ma spiritualité avec les dieux, que ce soit Aslan ou Tash, et à avoir des liaisons harmonieuses avec la nature qui m’entourait. Je fus une élève intelligente, mais peu disciplinée, car ce que je préférais par-dessus tout, au-delà des combats de sabre et de la méditation, était de fixer l’océan après avoir escaladé les grands mats du navire. Je sentais alors l’air salée qui caressait ma peau et la brise marine qui faisait voleter mes cheveux et, lorsqu’une mouette de passage me saluait de son piaillement roque, je savais que j’étais chez moi. Durant quatorze ans, il ne se passa rien d’autre que le quotidien imprévisible d’une vie de piraterie. Je développais mon caractère d'insoumise à piller les cotes - ou du moins à regarder mon frère et mon père le faire en attendant d’en avoir l’âge- sachant que c’était le prix de sang à payer pour vivre en homme libre de tout code éthique ou d’allégeances superflues à un maître.
Puis un jour, les dieux me donnèrent l’occasion de faire plus.




Chapitre II : Fille de Lumière

« Regardez-moi Mère ! »

Une grande dame tout de blanc vêtu, au visage maternel et au sourire tendre observe sa fille qui court après un papillon venu de la cote. La petite rit et la mère sourit. Soudain, le soleil qui faisait miroiter l’eau autour du navire se fit cacher par de gros et ténébreux nuages. Le visage de la dame en blanc devint soudain très neutre et ses yeux semblables à ceux de sa fille reluisent d’un éclat tout particulier : De la peur. Lentement, avec une grâce presque irréelle, la mère avance vers le rebord du navire et, malgré les protestations de la fillette, se jeta dans les eaux noires sans un adieu…

« Maman ? »

Je me réveillais en sueur bien avant que le premier éclair ne déchire le ciel ou que le tonnerre ne fasse trembler les planches du navire. Un orage s’abattit sur le vaisseau au moment même où je me tirais violemment d’un horrible cauchemar. Du haut de mes quinze ans, je me levais de ma couche et voulu courir sur le pont en hurlant frénétiquement le nom de ma mère. Je ne me doutais pas que cette nuit marquerait la fin de mon innocence et que, pour la première fois de ma vie, j’en voudrais aux dieux de ne pas être intervenue pour m’épargner cette première brèche dans mon cœur libre de tout tourment. C’est plutôt mon frère qui me retient dans ses bras forts et, même si je me débattais de toutes mes forces, il ne me laisserait jamais affronter la tempête au-dehors. Je fini par abandonner et m'accrocha à lui comme à un roc parmi les vagues menaçantes de mon angoisse. À travers le rideau de larme qui ruisselait sur mes joues, je parvins à expliquer ma panique et les grandes lignes de ce songe affreux. Néanmoins, je ne pouvais rien y faire, ce n’était qu’un rêve et dehors, ce n’était qu’une tempête de plus... Tremblante, j’attendis patiemment que les premiers rayons du soleil vinrent pointer le bout de leur nez avant d’aller rejoindre mes parents dans la cabine principale. Je cognais à la porte de leur chambre, mais personne ne vint m’ouvrir. Je tournais la poignée et trouva le capitaine seul qui pleurait en tenant une des robes de sa femme entre ses mains… Une fois le chagrin passé, il nous sembla alors évident que je n’avais pas fait un simple rêve, mais que j’avais eu une prémonition. Le lendemain, le ciel était clair et dénudé de nuage. Tout l'équipage était vêtu de noir et, faute de corps auquel dire adieu, nous nous sommes rassemblés sur le pont en l’honneur de la guérisseuse engloutie par les flots. Nous ne pouvions savoir si les dieux avaient rappelés son âme vers eux ou si elle avait survécu après être tombée du Phoenix, mais après quelques mots tristes dits à l’océan et des fleurs déposées sur l’eau, personne n’eut plus jamais l’audace de prononcer son nom en présence du capitaine.

Pour ma part, je vécu mon deuil en me plongeant dans les livres et les grimoires de la défunte, cherchant des explications à ces étranges rêves prémonitoires qui devinrent de plus en plus fréquents. Je crois que c'était ma façon d'oublier ma peine et de sentir qu'à travers les effets personnelles de ma mère, elle était toujours près de moi. Mes prémonitions étaient pour la plupart inoffensives, du genre où je voyais l’emplacement d’un objet perdu quelques jours plus tôt, mais d’autres me montraient des événements précis comme la naissance d’un enfant ou la mort d’un vieillard. Me sentant alors invertie d'un savoir qui échappait aux communs des mortels, je pris beaucoup de maturité en peu de temps. Je m'isolais à la grande inquiétude de mon frère aîné qui, malheureusement, ne pouvait pas m'aider dans ma quête de vérité. Ensuite, mes visions se produisirent aussi le jour lorsque j'entrais en contact avec une nouvelle personne ou un objet remplis d'énergie. Les prochaines années furent consacrées à la maîtrise de ce don de voyance. Je m’intéressais à la lecture des lignes de la main, dans une boule de cristal ou à l’aide de cartes, etc. Je commençais à voir de plus en plus loin dans le futur, mais je contrôlais très mal ce cadeau. Au début, je choisissais rarement ce qui m’était donné de voir et beaucoup des présages se devaient d’être interprétés avant de trouver une franche signification. Aujourd'hui, j’ai peut-être la force suffisante pour apprendre d’autres formes de magie, mais faute de mentor, je m’en tins à la divination.
Une chose est sure, mon propre destin me restait toujours un mystère absolu.  




Chapitre III : Femme Prisonnière

Le pire, c’est que la vie continue… Le Phoenix voguait longtemps sur les mers à la recherche d’un butin à piller sous les directives de son capitaine et les bons conseils de sa fille. Cependant, le sort s’acharne parfois même sur les meilleures d’entre nous quoique nous ne fumes pas des exemples de vertus non plus... Bref, il y a deux ans, durant un hiver rude qui avait laissé peu de provision à l’équipage, nous attaquâmes un village du royaume de Carlomen sans être aussi bien préparé qu’à l’accoutumer. Le destin voulut qu’une garnison de soldat se trouva dans ce village au même moment. Dépassé en nombre et après un combat féroce, la bande de pirates furent livré pieds et mains liés à la justice du Tisroc. Couverts d’ecchymoses et de sang séché, nous mâchions la tête haute et restions soudés. Le son des chaines qui nous retenaient nous rappelant sans cesse que pour la plupart d’entre nous, ou même pour tout le monde, notre chance tournerait radicalement dans les prochains jours. Pour acte de piraterie, la sentence ne fut pas bien compliquée à choisir : La mort.  Devant la fatalité, nous humes tous des réactions différentes. Si je faisais un pas sur le côté, je risquais de fondre en larme devant les visages décomposés de mes pairs. Si je faisais un pas vers l’arrière, j’allais courir dans une vaine tentative de me sauver, mais non, je choisis de faire un pas vers l’avant et de me tenir bien droite devant l’icône de Tash. Je m’offris en échange de la vie de ma famille pirate et, bien que ma proposition fut d’abord accueillit par des éclats de rires, dès l’instant où je mentionnais mon don de voyance, quelque chose changea dans les yeux du Tisroc. Une lueur de curiosité qui me permit de profiter de la rare clémence du souverain. Néanmoins, on me demanda de faire mes preuves avant de prononcés un verdict final.

Je devais prédire quelque chose qui devait se produire durant cette interminable semaine qui précédait notre exécution aux premiers rayons du soleil. C’est dans la noirceur de mon cachot que je gémis, je pleurais et je tremblais de peur durant les cinq premiers jours. Finalement, le sommeil me trouva et les dieux me donnèrent droit à une vision salvatrice. Je prédis alors la naissance d’une enfant aux yeux différents : un vert et un brun. Le lendemain, l’une des concubines du Tisroc mise au monde une bâtarde dotée de cette caractéristique. On relâcha alors la bande de pirate à condition de reprendre la mer pour ne jamais revenir ainsi que la promesse de ne plus piller le royaume. Moi, je resterais ici et tacherait de me rendre utile, car je l’étais forcément avec les cataclysmes qui ravageaient de plus en plus souvent le territoire... Je me sentis toute nue lorsqu’on m’enleva mes armes et mes habits de pirates pour m’habiller de tissus soyeux et de foulards diaphanes. J'admets que je vécue beaucoup mieux les bijoux qu’on m’offrait en échange de baratinage prophétique. Depuis, théoriquement, je ne travaille que pour le maître des lieux, mais en échange de quelques choses d’utiles ou de précieux, je peux sans doute me permettre de vous dire si vous trouverez un jour l’amour ou si votre ancêtre survivra à l’hiver…

Je suis Myrna Nennval, pirate dans le cœur, mais divinatrice du palais de Tashbaan. Je ne peux partir sans mettre la tête de ma famille à prix, mais je rêve de liberté depuis très longtemps !

PRÉNOM/PSEUDO : Vivie ou LucioleÂGE : 20 ans COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? J'ai des contacts haut placé !  cute VOTRE DISPONIBILITÉ : 4/7 DES REMARQUES, DES IMPRESSIONS : Trèèès beau desing !  bave  CRÉDITS : fredgifhunter et funnygirls (tumblr) MOT DE LA FIN : Lavez-vous les mains avant que je lise votre avenir dans votre paume, les taches de ketchup ça raccourcit votre ligne de vie !  Dehors 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
6/50  (6/50)
Sacoche:
Prince de Calormen | Admin
Messages : 560
Célébrité : Pedro Pascal
Âge : trente-six ans
Humeur : princière
Points : 458

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Ven 25 Juil - 17:45

Bienvenue sur le forum Very Happy et superbe avatar  haan 
Ca sent la future Calormène ça salut hâte de voir ta fiche Very Happy

_________________



Don't waste your time or time will waste you ▬ It's bugging me, grating me and twisting me around. I'm endlessly caving in and turning inside out. Because I want it now, I want it now, I feel my heart implode. And I'm breaking out, escaping now, feeling my faith erode.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t34-artaban-fear-cuts-deeper-than-swords http://thetimeofconquest.superforum.fr/t113-titreatrouver-artaban http://iwaspreparedtodoanything.tumblr.com/

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Ven 25 Juil - 18:00

Bienvenuuuue future Calormène. UU
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Sorcière Archenlandaise | Modératrice
Messages : 618
Célébrité : Eva Green
Âge : 31 ans
Humeur : Impériale
Points : 653

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Ven 25 Juil - 23:35

Bienvenue  Tututu 

Aishwarya *-* excellent choix d'avatar donc :awesome:
En plus tu vas chez les calormènes, c'est le bien *j'suis en bleu mais originaire orange Troll*

_________________

Poisons are women's weapons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t78-que-le-monde-me-craigne-autant-que-je-l-ai-craint-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t101-lies-pour-un-jour-lies-pour-toujours-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t97-que-d-aventures-dans-nos-miserables-vies
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
16/50  (16/50)
Sacoche:
Pirate archenlandaise | Admin
Messages : 488
Célébrité : Jena Malone
Âge : 26 bateaux
Humeur : En poussant très royalement un rugissement bestial !
Points : 403

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Sam 26 Juil - 17:43

Bienvenue parmi nous Very Happy

J'adore aussi l'avatar ! Et ça fait plaisir de voir qu'il va y avoir des Calormènes ^^
Bon courage pour ta fiche UU

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
18/50  (18/50)
Sacoche:
Archenlandaise | Admin
Messages : 629
Célébrité : Natalie Dormer
Âge : 26 ans
Points : 664

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Lun 28 Juil - 21:16

Biiiiiiienvenue mon caribou adoréééé ! I love you Very Happy hug

Je te dis bon courage avec la fin de ta fiche ma belle, en tous cas tout ce que j'ai lu pour le moment était super (pour changer What a Face) et ton personnage va envoyer grave du pâté Cool puis je vois déjà moyen d'avoir un lien haha, mais on verra bien comme il faut après Cool

_________________
mes rêves sont vides, je ne fais que des faux pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t61-she-was-hurricane-and-suddenly-she-felt-nothing http://thetimeofconquest.superforum.fr/t115-they-say-it-s-what-you-make-i-say-it-s-up-to-fate-it-s-woven-in-my-soul http://thetimeofconquest.superforum.fr/t159-carnet-de-bord http://whathefuckrpg.tumblr.com

Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Dim 3 Aoû - 0:23

Merci à tous ! Je crois que je vais avoir besoin d'un petit délais supplémentaire par contre...  UU 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Narnien
Messages : 257
Célébrité : Colin O'Donoghue
Âge : 33 ans
Humeur : Bonne a priori !
Points : 259

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Dim 3 Aoû - 0:34

Bienvenue parmis nous Myrna ^^ !

_________________


© belladone.

Still undefeated
Swing left, swing right, bruised and black-eyed, half alive, Bleeding, choking, Bent not broken inside...
Weak knees, can’t stand, Raise up your hands, Don’t walk away, Been sucker punched but I’m not down, My feet have never left the ground, It’s a fight that I can fix, Like a cut that needs a stitch, And somehow through it all I stand...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t79-myosotis-rephaim-corydallis-i-m-sexy-and-i-know-it http://thetimeofconquest.superforum.fr/t96-m-rephaim-corydallis-if-you-like-me-then-say-you-like-me http://thetimeofconquest.superforum.fr/t94-m-rephaim-corydallis-if-you-wanna-play-game
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
18/50  (18/50)
Sacoche:
Archenlandaise | Admin
Messages : 629
Célébrité : Natalie Dormer
Âge : 26 ans
Points : 664

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Dim 3 Aoû - 19:55

Nous t'accordons un délai d'une semaine supplémentaire ma belle UU

_________________
mes rêves sont vides, je ne fais que des faux pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t61-she-was-hurricane-and-suddenly-she-felt-nothing http://thetimeofconquest.superforum.fr/t115-they-say-it-s-what-you-make-i-say-it-s-up-to-fate-it-s-woven-in-my-soul http://thetimeofconquest.superforum.fr/t159-carnet-de-bord http://whathefuckrpg.tumblr.com
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
16/50  (16/50)
Sacoche:
Pirate archenlandaise | Admin
Messages : 488
Célébrité : Jena Malone
Âge : 26 bateaux
Humeur : En poussant très royalement un rugissement bestial !
Points : 403

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    Ven 8 Aoû - 11:21




Félicitations
Te voilà validé(e) !

Superbe fiche et superbe personnage Very Happy j'ai hâte de voir ce que cela va donner en rp cute Bon jeu hiii 


Ta fiche vient d'être validée par le staff, te voilà maintenant dans le groupe des Calormènes ! A présent, tu peux aller dans toutes les parties du forum. Tu dois, si ce n'est pas fait, recenser ton avatar. Tu peux, entre autres, aller poster ta fiche de liens et en demander pour te faire des amis, des ennemis ou des connaissances. De même, tu peux faire des demandes de rps et créer ta liste de rps en cours ou terminés. Ensuite, il te sera possible de faire une demande d'habitation, ainsi que de recenser ton métier.
Après cela, tu es libre de rp dans toutes les parties du forum consacrées à cela. N'hésite pas à jeter un coup d’œil par ici afin de comprendre comment marche le système de points, très lié à ton activité en rp. Enfin, quand tu le souhaites, la partie flood t'est entièrement ouverte, et tu pourras même faire des rps complètement loufoques de ce côté-là pour sortir un peu du contexte.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }    

Revenir en haut Aller en bas
 

Shines when the sunset shifts { Myrna Nennvial }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA ™ :: Hors-jeu :: Le Pays d'Aslan-
Carte du monde de Narnia

Se déplacer
Top partenaires


Plus ? + Vous ?