Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/0  (0/0)
Sacoche:
Princesse de Narnia | Admin
Messages : 318
Célébrité : Alexandra Dowling
Âge : 24 ans
Points : 428

MessageSujet: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   Ven 22 Mai - 13:52


Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme
se prépare une terrible chevauchée.
▬ Erran & Elyana ▬


Le chemin pour aller à Beaversdam était long et épuisant, mais fort heureusement, nous avions pu nous arrêter dans quelques villages pour nous reposer, manger et dormir un peu avant de reprendre notre route. Mais à vrai dire, nous avions surtout camper dans la forêt en prenant des provisions sur nous pour éviter de trop nous arrêter en cours de route pour aller résoudre cette sinistre affaire. Un jour au château, un homme en mauvais état vint parler à notre père pour lui faire part d'une terrible nouvelle. « Votre Majesté, rien ne va plus à Beaversdam... les choses ont empiré lorsque le temps est devenu incontrôlable, des rumeurs courent ici, vous savez. Nous sommes éloignés de la capitale, et nous n'avons pas accès à votre protection de la même façon que les gens de la capitale ! Le problème, c'est qu'il y a des disparitions... Des vieillards, des enfants, des femmes enceintes, comme si on essayait de se débarrasser des plus vulnérables ! Nous ignorons s'il y a un véritable coupable à toutes ces disparitions, pourtant elles se font de plus en plus fréquentes depuis quelques semaines, et nous ne pouvons pas laisser cela continuer... Nous craignons tous pour nos familles et nos proches, peut-être qu'un animal ou une créature s'est emparée d'eux ? Mais peut-être est-ce quelqu'un... nous sommes perdus, nous avons besoin de vous votre majesté ! »

Erran, Drysan et moi étions présents ce jour-là, et en un regard, mon aîné et moi avons comprit que nous allions devoir agir. Drysan était encore trop jeune pour aller avec nous, et il valait mieux que l'un des enfants Ethelbrand demeure auprès de ses parents, à Cair Paravel et auprès de son peuple. Erran et moi avions convenu que nous partirions le lendemain. Lors de notre voyage, je n'avais pas opté pour la meilleure des solutions en décidant de conserver mes habits royaux comme ma robe, mais je n'avais jamais vraiment songé au fait que je puisse avoir besoin de me battre. De plus, Erran était un guerrier et était agile avec une épée dans les mains... A vrai dire, j'espérais que nous n'aurions pas à avoir à nous servir d'une arme. Je n'en avais pas prit sur moi, puisque je n'en possédais pas. J'étais presque toujours accompagnée de gardes lorsque je m'aventurais quelque part. Quant à mes visites dans les différents endroits de ce beau monde en tant qu'ambassadrice, j'étais également accompagnée. Et pour régler cette affaire pourtant, nous étions partis seuls, ce qui était peut-être une grave erreur. Je doutais cependant que notre propre peuple nous veuille du mal... Lorsque nous fûmes enfin arrivés à Beaversdam en cheval, nous cherchions un endroit où attacher les chevaux afin de commencer nos recherches. Par chance, nous arrivâmes lorsque le marché de la ville battait son plein, aussi nous prîmes soin d'attacher les chevaux à un arbre où se trouvait de quoi manger pour eux. Pendant qu'ils se reposèrent, je réajustais légèrement ma robe que j'avais choisi fluide et non bouffante afin de pouvoir être plus à l'aise dans mes mouvements si besoin était. J'abaissais le capuchon de ma cape et regardai autour de nous avant de me tourner vers mon frère. « Où penses-tu qu'on devrait aller en premier pour recueillir des témoignages ? J'espère que nous allons trouver une piste rapidement... » A peine avais-je fini de parler que je vis le temps se couvrir et le ciel s'assombrir. Je relevais lentement la tête vers ce-dernier avant de voir que les nuages étaient assez sombres... Il n'allait pas pleuvoir. Ce serait pire visiblement. Je regardais à nouveau Erran, espérant que la foudre ne taperait pas...


_________________

I'm a princess cut from marble smoother than a storm
I move through town, I'm quiet like a fire and my necklace is of rope I tie it and untie it and now people talk to me, but nothing ever hits home and people talk to me, and all the voices just burn holes. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t295-all-for-freedom-and-for-pleasure-nothing-ever-lasts-for-ever http://thetimeofconquest.superforum.fr/t298-your-poor-little-heart-will-end-up-alone http://thetimeofconquest.superforum.fr/t297-carnet-de-voyage http://thedragonbreath.tumblr.com
avatar
Dieu de Narnia | PNJ
Messages : 227
Célébrité : Aslan
Points : 1271

MessageSujet: Re: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   Ven 22 Mai - 13:53

Le membre 'Elyana Ethelbrand' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Météo' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Prince de Narnia
Messages : 302
Célébrité : Bradley James
Âge : 25 ans
Humeur : Aslanique
Points : 386

MessageSujet: Re: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   Mer 3 Juin - 16:47



« Dans la Pluie, le Vent, la Fièvre et le Vacarme
se Prépare une Terrible Chevauchée. »



Elyana and Erran

 






Un jour – hier pour être plus précis – je me trouvais dans la salle du trône aux côtés de toute ma famille adorée. Mon père et le Roi de Narnia, ma mère, Elyana ma sœur ''jumelle'' et mon frère cadet Drysan, nous parlions tranquillement de tout et de rien, en particulier des activités que nous, les trois enfants faisions chaque jour. Puis tout à coup, un garde fit irruption, avançant d'un pas plutôt pressé et se stoppa net devant son souverain, il s'inclina avant de dire qu'un homme venait d'arriver et qu'il réclamait une audience auprès de sa Majesté, afin de lui parler d'un problème important qui touche son village. La demande fut acceptée et quelques minutes plus tard, devant nous, se tenait un homme qui semblait épuisé, était-ce de part son âge ou à cause des problèmes de météo de ces derniers jours?! Peut-être même que c'était les deux, je lui demanderais un jour, quand je le pourrais. Il posa genou au sol et après une grande révérence, il leva la tête et posa ses yeux sur mon père.

« Votre Majesté, rien ne va plus à Beaversdam... les choses ont empiré lorsque le temps est devenu incontrôlable, des rumeurs courent ici, vous savez. Nous sommes éloignés de la capitale, et nous n'avons pas accès à votre protection de la même façon que les gens de la capitale ! Le problème, c'est qu'il y a des disparitions... Des vieillards, des enfants, des femmes enceintes, comme si on essayait de se débarrasser des plus vulnérables ! Nous ignorons s'il y a un véritable coupable à toutes ces disparitions, pourtant elles se font de plus en plus fréquentes depuis quelques semaines, et nous ne pouvons pas laisser cela continuer... Nous craignons tous pour nos familles et nos proches, peut-être qu'un animal ou une créature s'est emparée d'eux ? Mais peut-être est-ce quelqu'un... nous sommes perdus, nous avons besoin de vous votre majesté ! »


* Voilà qui sent l'aventure à plein nez *


Depuis toujours, j'adorais sortir du palais dès que possible, partir à l'aventure, obtenir une gloire à moi, afin que je sois connu pour moi-même et pas seulement, comme étant le fils du Roi Balian. Je jetais alors un coup d'œil en direction de celle à qui je confierais ma vie sans hésitation, nos regards se croisèrent et nous pensâmes aussitôt à la même chose, il était de notre devoir, en tant que, Prince Héritier et Ambassadrice de Narnia de venir en aide à la population de Beaversdam. Nous décidâmes entre nous de partir le lendemain dès l'aube, afin de perdre le moins de temps possible et gagner notre destination aussi vite que nos montures nous le permettraient. Drysan fut triste d'être laissé pour compte, mais nous ne pouvions pas l'emmener avec nous, car il était encore jeune, il avait des cours avec ses tuteurs et puis, nous ne voulions pas que nos parents soient séparés de tous leurs enfants d'un coup, pour un temps indéterminé.

Comme convenu, le matin suivant, je me levais de bonne heure. Après avoir fait ma toilette et enfilé mes vêtements, j'avais rejoins les écuries, ma monture était déjà scellée et prête pour le voyage, je mis alors mon sac contenant mon armure sur son dos puis, d'un petit saut, je m'assis sur la selle. Elyana arriva peu de temps après, vêtue de sa belle robe, elle était vraiment magnifique ma sœur, son futur époux aura intérêt à la mériter et à la protéger, sinon... enfin, ce n'était pas le moment de partir dans de lointaines pensées, je devais me rester focalisé sur le présent et notre départ. Nous fîmes signe de la main à père et mère qui étaient tous les deux venus et nous passâmes les portes extérieures du château et nous faisions route en direction de l'aventure.


------------------


Plusieurs jours furent nécessaire pour atteindre le village de Beaversdam. Heureusement pour nous, il n'y avait pas eu la moindre goûte de pluie ou le moindre flocon de neige lorsque nous dormions à la belle étoile. Enfin, ce soir nous pourrions dormir dans deux lits d'une auberge, chambre commune bien sur, car c'était le meilleur moyen de pouvoir protéger ma sœur, après tout, ne dit-on pas: «Mieux vaut Prévenir, que Guérir»?! Nous emmenâmes nos chevaux, qui étaient autant fatigués que nous, dans un endroit où il y aurait de quoi manger pour eux, nous les attachâmes à un arbre, le laissant prendre du repos bien mérité, puis Elyana rajusta sa robe qui avait été froissée durant le voyage. Après quoi, je la vis abaisser son capuchon, dévoilant son radieux visage et son regard se posa un peu partout autour de nous... et là où nous nous trouvions, il n'y avait pas grand-chose, juste des ruelles et beaucoup de bruit, après tout, ce n'était pas jour du marché pour rien hein.

« Où penses-tu qu'on devrait aller en premier pour recueillir des témoignages ? J'espère que nous allons trouver une piste rapidement... »


♔ Je pense que nous devrions commencer par une taverne ou un lieu où il y aurait du monde, nous pourrions peut-être y trouver des informations ou entendre quelque chose d'intéressant venant d'un gars ayant un peu trop bu. Et tout vient à point à qui sait attendre Chère Elyana! ♔


Terminant ma phrase avec classe et panache, je m'apprêtais à faire un pas en avant... mais je fus comme arrêté sur place, le temps devenait nuageux... mais pas ceux qui sont blancs et de petites tailles... non des biens gros, tout noir, signifiant qu'une tempête s'annonçait. Voilà que moi, celui qui était là pour protéger ma sœur, ben je n'allais pas être très utile à cause de ma phobie, mais bon, qu'y pouvais-je hein, ce n'était pas comme si j'avais voulu avoir peur de ça hein... Du coup, je ne voulais pas être dehors quand la foudre tomberait, alors, sans même lui demander son avis, je pris ma sœur dans les bras, telle la princesse qu'elle était et je me mis à courir jusqu'à la taverne la plus proche. Ne pouvant utiliser mes mains, j'ouvrais la porte de l'auberge d'un grand coup de pied, puis d'un regard dans la salle, je remarquais une table non utilisée se trouvant à proximité d'un peu tout, aussi, je m'y rendis et une fois devant sa chaise, je déposais ma sœur sur le sol.

♔ Désolé pour ce petit imprévu, mais s'il doit y avoir tu sais quoi, je préfère être à l'abri, déjà que, ben tu sais bien, ce n'est pas nouveau quoi... ♔


Après quoi, je m'assis en face d'elle, l'approche de pluie mêlée à des grondements de tonnerre ne me réjouissais pas et cela se voyait sur mon visage. Mais ma sœur n'y était pour rien, alors j'essayais tant bien que mal de lui faire un beau sourire, mais là encore, on remarquait direct qu'il était forcé... cependant, c'était ce que le mieux que je pouvais offrir actuellement et ma sœur était la mieux placée pour le comprendre, l'ayant déjà vécue à mainte reprises durant notre enfance. ♔ Erran Ethelbrand


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/0  (0/0)
Sacoche:
Princesse de Narnia | Admin
Messages : 318
Célébrité : Alexandra Dowling
Âge : 24 ans
Points : 428

MessageSujet: Re: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   Sam 6 Juin - 19:10


Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme
se prépare une terrible chevauchée.
▬ Erran & Elyana ▬


Les yeux rivés sur le ciel, je contemplais un moment les nuages, me demandant si je n'amenais pas la pluie où que j'aille. J'avais comme qui dirait l'impression que l'orage ou la pluie me poursuivait un peu partout... enfin, j'aimais la pluie. J'adorais même, mais ici et maintenant, l'orage et le tonnerre ne devaient pas tambouriner le ciel... Nous devions nous protéger l'un, l'autre, mais nous devions surtout résoudre cette sinistre affaire. Il n'avait pas tord, une taverne – un endroit peuplé – serait un excellent endroit pour commencer nos recherches. Je commençais à avancer vers les villageois lorsque je remarquais que mon frère ne me suivait plus. Je tournais la tête vers lui, voyant qu'il s'était stoppé pour regarder le ciel. Avant même que je ne puisse protester, il m'attrapa dans ses bras pour me porter jusqu'à la taverne qui se trouvait à une vingtaine de mètres d'ici. Je levais les yeux au ciel, un sourire aux lèvres. J'étais certes désarmée, mais je n'avais nul besoin qu'il me protège du temps, au contraire. De plus, l'orage n'avait pas encore commencé à proprement parler... Cependant, je ne lui dis rien, sachant qu'il avait vraiment peur du temps qui se couvrait. Une fois « au sec » je pus regagner le sol, guettant rapidement la foule qui était déjà présente dans l'établissement. Je pris place sur le siège près de moi, regardant Erran. « Je comprend. Nous pourrons bien mener notre enquête ici, si l'orage arrive, je suppose qu'il ne durera pas trop longtemps. Ne t'en fais pas. » La vérité, c'était que je n'en avais pas la moindre idée... mais je jugeais que rester dans cet endroit n'était pas une bonne idée.

Nous étions bloqués car le prince avait extrêmement peur du tonnerre et par moi qui était désarmée. Nous avions tous les deux un avantage et un inconvénient de notre côté, mais malheureusement nous ne pourrions rien faire si nous étions « attaqués » ici... car toutes ces personnes sont des narniens. Il ne fallait pas s'en prendre à notre propre peuple. De plus, Erran serait un jour leur roi... Nous devions montrer l'exemple en ne créant aucun conflit. Après avoir finement observé toutes les personnes autour de nous, je vis le tavernier s'approcher de notre table. Je lui adressais un sourire avant de regarder mon frère.
« Tu as soif ? Faim ? Si tu le souhaite, prends ta commande, moi je n'ai envie de rien. » Je le laissais parler avant de me tourner à nouveau vers le nouveau venu. « Excusez-moi, sauriez-vous si quelqu'un dans cette taverne aurait des renseignements à propos de ces rumeurs que l'on raconte à Beaversdam ? Nous aimerions en apprendre plus à ce sujet... » L'homme qui nous faisait face avait une moustache longue et toufue, avec une petite barbe blonde. Il était charmant, on pouvait voir qu'il devait être un gentilhomme, bien brave et gentil. J'appréciais observer les narniens, tenter de les comprendre, les connaître, même si je ne pouvais pas me permettre d'être proche de tout le monde. Il n'avait, de plus, pas remarqué qui nous étions, ce qui jouait en notre faveur. « Ma p'tite damoizelle, si vous cherchez quel'qu'informations sur tout c'qui s'trame par là dans notre bonne p'tite Beaversdam, va falloir que j'vous fasse parloyer avec ma douce tavernière ! Elle est toujours au courrant d'tout celle-là... »


_________________

I'm a princess cut from marble smoother than a storm
I move through town, I'm quiet like a fire and my necklace is of rope I tie it and untie it and now people talk to me, but nothing ever hits home and people talk to me, and all the voices just burn holes. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t295-all-for-freedom-and-for-pleasure-nothing-ever-lasts-for-ever http://thetimeofconquest.superforum.fr/t298-your-poor-little-heart-will-end-up-alone http://thetimeofconquest.superforum.fr/t297-carnet-de-voyage http://thedragonbreath.tumblr.com
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Prince de Narnia
Messages : 302
Célébrité : Bradley James
Âge : 25 ans
Humeur : Aslanique
Points : 386

MessageSujet: Re: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   Mer 10 Juin - 18:04



« Dans la Pluie, le Vent, la Fièvre et le Vacarme
se Prépare une Terrible Chevauchée. »



Elyana and Erran

 






Aujourd'hui, Elyana et moi étions enfin arrivés à notre destination, l'enquête allait donc pouvoir commencer... mais NON. En effet, alors que nous étions dehors, le soleil fut caché d'un seul coup par une armée de nuages noirs, ce qui n'annonçait rien de bien, pour moi en tout cas, vu qu'il s'agissait là de ma seule et unique phobie. Enfin, maintenant tout irait mieux, vu qu'avais réussi à atteindre la taverne le plus proche en courant, tout en portant ma sublime petite sœur, car avec un toit au-dessus de ma tête, je me sentais légèrement plus rassuré, même si ça ne m'empêchait pas de sursauter et frissonner si j'entendais un coup de tonnerre.

Maintenant que nous étions tranquillement à l'abri de la pluie, mais pas du grondement de l'orage, nous nous assîmes à une table. Tout en souriant du mieux que je le pouvais à Elyana, mon regard passa tout le lieu au peigne fin, j'aimais savoir qui se trouvait ici exactement, me disant si je pouvais me détendre, car il n'y avait aucune menace potentielle, ou si au contraire il y en avait une et qu'il serait judicieux de rester sur mes gardes. Et là en l'occurrence, je ne vis pas la moindre personne qui aurait pu venir nous attaquer et donc, j'allongeais bien mes jambes sous la table et malgré les vilaines intempéries qui allaient tomber, je fis de mon mieux pour me relaxer tant que je le pouvais.

« Je comprend. Nous pourrons bien mener notre enquête ici, si l'orage arrive, je suppose qu'il ne durera pas trop longtemps. Ne t'en fais pas. »


♔ J'espère que tu as raison et que cette saleté de mauvais temps ne durera pas longtemps. ♔


A peine j'eus prononcé ces paroles, que je me mis à ricaner d'un seul coup. Pourquoi?! Et bien, car je venais de penser qu'Elyana et moi-même, étions de piètres enfants de roi... en effet, on part pour élucider un grand mystère de disparition, signifiant donc qu'il avait de fortes chances à ce que nous soyons amenés à nous battre contre tel ou tel ennemi mystérieux et donc pour cela, la princesse avait eu l'excellente idée de se balader en robe, tellement pratique pour l'action... sans parler qu'elle n'avait pas d'arme. Et puis moi, certes j'avais pensé à prendre la totalité de mon armure, mes deux épées et mon casque, mais à cause d'un orange imprévu, ben voilà que j'étais aussi inoffensif que ma frangine et ses poings. En bref, nous formions une belle et merveilleuse brochette de bras cassés.

Alors que je ricanais encore dans ma barbe, j'entendis des bruits de pas se dirigeant vers nous et levant la tête, je remarquais qu'il s'agissait du monsieur qui dirigeait l'endroit. Il s'arrêta devant nous et demanda si nous désirions boire ou manger, Elyana répondit alors qu'elle ne voulait rien et que c'était donc à mon tour de décider si j'allais prendre quelque chose ou pas, hésitant pendant quelques secondes, puis mon ventre qui gargouilla me fit choisir de commander le plat du jour accompagné d'un grand pichet d'eau pour moi et la merveilleuse demoiselle qui me tenait compagnie. Dès que j'eus terminé de quémander mes vivres, Ely fixant le tavernier lui demanda s'il connaissait quelqu'un qui aurait des informations sur les disparitions, il prit une pose qui montrait qu'il réfléchissait et il finit par dire que seule sa femme pourrait nous aider, car elle était au courant de tout.

Affichant un sourire, nous le saluâmes lorsqu'il retourna à son comptoir pour préparer ma nourriture et notre breuvage. Le silence se fit entre ma sœur et moi, épuisé de notre voyage et stressé par l'orage qui se préparait, j'avais fermé mes yeux et je me reposais en attendant tranquillement mon festin. Une bonne vingtaine de minutes plus tard, j'entendis alors du bruit tout près de moi et ouvrant rapidement les yeux, les forçant à se réhabituer à la lumière, je vis qu'une femme ayant une forte apparence se tenait devant moi et venait de poser sur la table ce que j'avais commandé. Lui faisant mon plus beau sourire, je posais mon regard dans le sien.

♔ Merci à vous de m'avoir amené mon repas qui sent extrêmement bon. Et ne voulant pas manger froid, je vous prie de vous asseoir avec nous, cela rendra notre conversation plus discrète que si vous restez debout. Chère sœur, à toi l'honneur! ♔


Moi lui laisser tout le travail?! Non bien sur que non, je n'avais jamais été du genre à refiler mes responsabilités aux autres, mais pour le coup, il me serait bien dur de parler correctement avec la dame sur cette affaire de disparition, si j'avais la bouche pleine hein. Puis, en tant qu'Ambassadrice de Narnia, Elyana avait apprit à maîtriser les mots et donc elle se révélerait sûrement plus efficace que moi pour soutirer des informations dignes de ce nom à notre tout premier témoin. ♔ Erran Ethelbrand


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/0  (0/0)
Sacoche:
Princesse de Narnia | Admin
Messages : 318
Célébrité : Alexandra Dowling
Âge : 24 ans
Points : 428

MessageSujet: Re: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   Mar 16 Juin - 16:24


Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme
se prépare une terrible chevauchée.
▬ Erran & Elyana ▬


Lorsque le tavernier fut loin, nous demeurâmes silencieux. Erran se reposait un peu, les yeux fermés, tandis que j'observai la taverne et la décoration. Il y avait le blason d'Aslan, le dieu créateur, accroché aux quatre coins de l'édifice. La taverne était faite à ses couleurs, ce qui me fit sourire. Puis quelques minutes après, une femme s'approcha de nous. C'était elle. Elle déposa la commande d'Erran puis celui-ci lui adressa la parole. Je souris à nouveau, songeant que ce serait une excellente chose pour lui de manger, c'était l'un des moments les plus agréables de la journée après tout. Surtout après une aussi longue route ! Je pris les deux verres disposés sur le plateau déposé sur notre table, puis me chargea de les remplir d'eau. La tavernière pris une chaise et se mit en bout de table, afin que nous puissions la regarder et lui parler dans de meilleures conditions. « Nous vous remercions de nous accorder de votre temps si précieux, madame. Pour ne rien vous cacher, nous aimerions en savoir plus sur les rumeurs qui circulent en ville ces derniers temps... Nous avons entendu parler de disparitions étranges, concernant majoritairement nos plus âgés et sages habitants de Beaversdam ainsi que les plus jeunes, entre autres. » Elle me jaugea un instant, ignorant qui je pouvais bien être, puis elle regarda Erran en train de manger, semblant assez concentré d'ailleurs, ce qui me fit sourire à nouveau. Elle devait se demander à qui elle pouvait bien avoir affaire. Elle soupira après avoir regardé discrètement autour de nous si elle était écoutée. « Ma p'tite damoiselle, mon p'tit damoiseau... si vous saviez ce qu'on entend par ci, par là ici. C'est pas du joli, ah ça non ! J'ai des clients bien habitués d'la taverne qui sont plus r'vnus depuis quelques temps. P'us personne sait où qu'ils sont ! Mais croyez m'en bien ma parole mes p'tits frangins... Vaudrait mieux éviter d'traîner trop longtemps dans les endroits confinés et étroits de Beaversdam. Surtout la nuit et en pleine journée, quand ya du monde dehors ! Et aussi quand ya du monde dedans... » Elle s'approcha de nous, se penchant sur la table.

« J'ai souvent eu affaire à de sales p'tits voleurs d'oseille qui v'naient et disparaissaient sans payer leur bouffe ! Mais vous savez, c'pas pire que vos fidèles clients qui disparaissent au coeur de la soirée et qu'on r'voit plus. Ils ont pas pu quitter la ville, ça s'saurait... Personne quitte la ville. » Je l'observais en haussant les sourcils, puis bus quelques gorgées d'eau. Cette histoire m'inquiétait, je voulais mettre la main sur les fautifs. Personne ne disparaissait comme ça, sans raison. C'était impossible. Quelqu'un avait du s'en charger. « Pourtant, nous vivons loin d'ici et nous avons entendu parler de ces rumeurs par un homme de Beaversdam... Il semblait terrifié. N'avez-vous pas une idée de qui pourrait faire ça ? Quelqu'un ici aurait des ennemis ? Courrez-vous un danger dont nous ignorons tout ? » Elle se gratta le menton, observant finement mon frère qui dégustait toujours son repas, comme si elle n'avait jamais vu un homme manger de sa vie. Je penchais la tête, attendant une réponse. « Bah oui, on a envoyé un p'tit gars d'ici parler au roi ! On a b'soin d'aide nous, on sait p'us quoi comment faire. C'pas facile. J'connais pas d'mauvais gens dans la ville, mais si vous voulez tout savoir, le premier kidnapping, c'tait dans un lieu de culte ma p'tite dame. Faut croire que c'tait pas un bon croyant... et qu'c'est toujours le même type de mauvais gens qui nous enlèvent nos gars ! C'est toujours la même façon. On voit quelqu'un, pis la s'conde d'après on l'voit pus. POUF ! » S’écriât-elle alors, en se rapprochant de moi, ce qui me fit sursauter, tellement prise dans ses paroles. Un non croyant ? Non, cela m'étonnait. On croit tous en quelque chose, chacun a ses dieux. Mais si... le coupable n'était pas des nôtres ? S'il s'agissait d'un habitant - ou d'habitants - issus d'un autre royaume que Narnia ? Je ne comprenais pas. Je tournais la tête vers Erran. « Nous n'avons aucun ennemi dans les autres royaumes. L'ère de paix existe, malgré le temps qui s'emballe et les incidents des expéditions. Je doute que des pauvres s'en prennent aux plus faibles de la population de la ville. Je ne vois pas non plus pourquoi les autres royaumes nous voudrait du mal... Mais si tout ça se passe lorsqu'il y a foule, c'est forcément un être humain, et pas une créature narnienne. Ou un animal. »


_________________

I'm a princess cut from marble smoother than a storm
I move through town, I'm quiet like a fire and my necklace is of rope I tie it and untie it and now people talk to me, but nothing ever hits home and people talk to me, and all the voices just burn holes. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t295-all-for-freedom-and-for-pleasure-nothing-ever-lasts-for-ever http://thetimeofconquest.superforum.fr/t298-your-poor-little-heart-will-end-up-alone http://thetimeofconquest.superforum.fr/t297-carnet-de-voyage http://thedragonbreath.tumblr.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la pluie, le vent, la fièvre et le vacarme se prépare une terrible chevauchée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA ™ :: Le Royaume de Narnia :: Les villes :: Beaversdam-
Carte du monde de Narnia

Se déplacer
Top partenaires


Plus ? + Vous ?