Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Entretien avec le mal { Rowena}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Archenlandais
Messages : 76
Célébrité : F.Arnaud
Points : 146

MessageSujet: Entretien avec le mal { Rowena}    Sam 16 Mai - 22:40



Entretien avec le mal
Garwys & Rowena


Il était rare que le tenancier du bordel d'Anvard quitte sa maison. Il laissait rarement ses bras-droits et rabatteurs s'occuper de ses affaires, de ses filles car, Garwys n'avait nullement confiance en eux. Il craignait l'anarchie en son absence mais, son établissement grandissait tellement qu'il allait devoir apprendre à déléguer. Aujourd'hui, Garwys était de mauvaise humeur, l'une de ses filles était enceinte or, elle était une des favorites des clientes, une jolie blonde juvénile au doux nom de Camille. Il avait souhaité la renvoyer mais, il était reparti la voir pour lui donner un délai d'une semaine. Peut-être avait-il une solution. Il en avait réfléchi toute la nuit et avait décidé de se rendre chez sa fournisseuse en potion pour demander une solution.

Ce matin-là donc, Garwys partit avec deux rabatteurs à lui pour les Contrées d'Archenland. Ils mirent une heure ou deux et s'arrêtèrent vers la forêt et les montagnes. Il ordonna à ses rabatteurs de ne pas le suivre et de garder son étalon noir. Garwys partit donc seul, il marcha trente minutes de plus car, il ne se souvenait plus du chemin en direction de la grotte où logeait la sorcière Rowena Merrin.

Cette sorcière était la fournisseuse pour les potions contraceptifs de Garwys, il lui était un client ancien et fidèle car, les filles de joie du jeune tenancier en avaient énormément besoin pour justement éviter les cas comme la Camille. Enfin, Garwys trouva la fameuse grotte, il s'approcha discrètement, il n'y avait personne.  

« Il y a quelqu'un ? »

dit-il entendant l'écho de sa voix dans la grotte. Il tira par précaution et instinct son épée, il était méfiant et craintif. Une odeur de fumée venait lui chatouiller le nez. Visiblement, la dame n'était pas là, le jeune tenancier prit place à terre et attendit. Il était certain qu'elle finirait par revenir. Il ne l'avait vu qu'une ou deux fois afin de bien conclure les accords commerciaux entre eux et depuis il n'avait jamais eu besoin de la revoir. Toutefois, là c'était une situation d'urgence, le problème c'est que Garwys ne se souvenait plus vraiment du visage de la sorcière et lui seul l'avait vu.  Il se rappelait qu'elle avait de long cheveux noir, un regard perçant et surtout un caractère particulier. Elle était froide, distante mais, très professionnelle et c'est ce qui avait plût à Garwys qui lui fait confiance concernant les potions. De plus, elle proposait des prix attractifs défiant toutes concurrences. En bref, avec elle il avait l'assurance d'une excellente qualité et d'un bon prix. Le tenancier en espérait autant pour ce qui allait lui proposer et pour les potions.

Un bruit suspect fit sursauter Garwys et le tira de ses pensées. Il se releva et tira son épée. Il était pris d'une soudaine tension car, le tenancier ne savait pas s'il avait été suivi et il n'avait pas forcément que des amis à Anvard et dans les autres villes.



 

©TENNESSEE.

_________________
Vous avez été pesé, vous avez été mesuré, et on vous a jugé insuffisant.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t269-garwys-men-go-to-battle
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Sorcière Archenlandaise | Modératrice
Messages : 618
Célébrité : Eva Green
Âge : 31 ans
Humeur : Impériale
Points : 653

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Mer 20 Mai - 16:01

Entretien avec le mal
Rowena & Garwys
Rowena avait quitté sa grotte durant quelques jours, désirant récolter des plantes qu'elle ne trouvait pas tout près. Il lui arrivait souvent de partir ainsi en fait, lorsqu'elle devait se rendre à Narnia par exemple. Mais puisque peu de gens connaissaient l'emplacement de sa grotte, elle était assurée de n'avoir aucun vol à enregistrer. De toute façon, ceux qui savaient où elle habitait n'oseraient jamais venir lui dérober quoi que ce soit. Il était si simple de savoir qui avait bien pu commettre l'irréparable. D'autant plus qu'il n'était jamais bon de contrarier celle qui aimait à entendre parler d'une "reine-sorcière" vivant dans les bois. Et dire qu'elle n'avait pas le moindre pouvoir, qu'il soit lié à la magie noire ou blanche. Pourtant, Tash savait à quel point elle aurait aimé être une véritable sorcière.

Ainsi donc avait-elle quitté sa grotte, emportant avec elle un sac et une cape. Elle n'avait pas besoin d'autre chose. Que le temps soit à la pluie, au soleil ou à la brume, elle avançait encore et toujours à la recherche de ce qu'elle désirait trouver. Comme à chaque fois, elle tombait sur ce qu'elle voulait, récoltait et rentrait chez elle, savourant le plaisir d'être seule dans une forêt quasi inexplorée par les hommes et où vivaient encore en parfaite harmonie différentes créatures magiques qui prenaient toutefois un grand soin d'éviter les visiteurs, bien que la calormène ait été à des années lumières de l'envie de les blesser, au contraire.
Elle marcha toute la matinée sur un sol regorgeant d'eau tandis que les feuilles des arbres laissaient tomber sur sa cape et sa capuche des gouttes froides. De temps à autre elle s'arrêtait pour prendre une feuille large entre ses mains et porter l'eau qui s'y était accumulée jusqu'à sa bouche afin d'étancher sa soif. Et pour manger elle avait encore et toujours ses morceaux de viande séchée ou des fruits. Elle songea à la soupe qu'elle allait manger le soir, les ingrédients dont elle aurait encore besoin pour ses réserves avant que leur saison ne s'achève. Son esprit allait et venait sur une carte qu'elle s'était imaginée au fil des ans, à force de parcourir les bois et les plaines, voire même les rivières.

Le soleil commençait à pointer le bout de son nez à travers les nuages blancs lorsqu'elle arrive en vue de son chez elle. Elle choisit de passer par l'arrière, optant pour une entrée plus dissimulée encore que l'entrée principale. Elle s'engouffra dans un tunnel qu'elle connaissait par cœur et suivit les petits virages qui conduisaient jusqu'à une sorte de vestibule avant la grotte elle-même. D'ailleurs, il conduisait tout droit à la partie de sa demeure dans laquelle elle entreposait les poisons les plus inavouables. Tous ces endroits étaient donc bien cachés derrière des branches, des feuilles, des pierres. Secret. Et jusque là, personne n'avait jamais découvert le tunnel ou "l'antichambre".
Elle marcha donc lentement, gardant encore sa capuche, par oubli sans doute. Rowena entra enfin dans son domaine et s'arrêta brusquement en voyant une silhouette à contre jour. Son arrivée avait manifestement fait du bruit et l'inconnue se demanda à voix haute qui était présent. La guérisseuse connaissait peu de monde à vrai dire et elle avait un don pour reconnaître les voix, aussi put-elle identifier ce visiteur.
Elle avança, ôtant tranquillement sa capuche pour dévoiler ses cheveux d'ébène et son regard bleu clair aussi perçant que celui d'un rapace. Son sourire froid ne quittait pas ses lèvres, marqué d'une pointe de moquerie assez dissimulée cependant. Ne puis-je pas revenir chez moi après quelques jours sans être prise pour un assassin ? Elle expira dans ce qui passait pour un rire muet et enleva sa cape qu'elle jeta au pied de son lit. Rapidement elle alluma un feu, remarquant qu'il y avait dans l'air une odeur de fumée justement. Peut-être Riwana ou sa sœur était passée par là... elle n'en avait pas la moindre idée, mais d'un rapide coup d'œil elle put s'assurer que rien n'avait été dérobé.
Elle invita Garwys à s'asseoir sur une chaise et fit de même après avoir rangé ses récoltes dans des petits pots triés soigneusement. Que me vaut ta visite, souteneur ? J'ose espérer que personne ne t'a accompagné jusqu'ici. Je tiens à ce que ma réputation reste intacte, à ce que personne ne sache que la petite commerçante est l'objet des rumeurs, à ce que personne, je dis bien personne d'indésirable ne connaisse l'emplacement de cette grotte. Elle plissa légèrement les yeux, les avant-bras posés ses les accoudoirs, attendant que l'homme exprime l'objet de sa venue.

Code by Silver Lungs

_________________

Poisons are women's weapons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t78-que-le-monde-me-craigne-autant-que-je-l-ai-craint-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t101-lies-pour-un-jour-lies-pour-toujours-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t97-que-d-aventures-dans-nos-miserables-vies
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Archenlandais
Messages : 76
Célébrité : F.Arnaud
Points : 146

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Mer 20 Mai - 20:20



Entretien avec le mal
Garwys & Rowena


Garwys regardait autour de lui. Il ne comprenait pas cette envie et ce plaisir à vivre en recluse, en ermite. Lui avait trop besoin de confort, de vie sociale, mais, il était un homme, pour une femme cela devait être pire ! Une femme avait tellement besoin d'artifices, vêtements, bijoux, de poudre blanche pour se blanchir le teint, de rouge pour les lèvres et les joues, d'huiles pour les cheveux et tout autre chose que Garwys ne comprenait pas, mais, que ses filles lui réclamaient tout le temps pour être les plus belles et convoitées du marché. Pour lui certes, une femme n'avait pas besoin de tout cela pour être belle, une beauté naturelle était bien suffisante, mais, cela n'expliquait pas le choix de vie de sa fournisseuse.

Le soleil commençait à repointer son nez, le tenancier espérait que cela dure, car, il ne souhaitait pas repartir sous la pluie. Il commençait à perdre un peu patience. Au final, qu'une femme soit ermite ou non, elles étaient toutes très longues pour faire des choses ! Un bruit fit sursauter Garwys qui se releva et tira son épée de son fourreau, prêt à l'utiliser en cas d'agression. Il fallait dire que le jeune homme savait très bien manier l'épée même s'il n'avait pas souvent l'occasion de la sortir. Une silhouette noire était arrivée. Garwys fronça les sourcils prêts à se défendre au moindre mouvement agressif. Finalement, la silhouette retira sa capuche et une femme aux cheveux noir de jais et au regard aussi bleu que le ciel le jaugeait.

- Ne puis-je pas revenir chez moi après quelques jours sans être prise pour un assassin ?

Garwys reconnut sa fournisseuse et rangea tranquillement son épée. Il était temps ! Rowena Merrin fit un feu et proposa à son client de prendre place sur une chaise, ce qu'il fit en l'observant ranger ce qui semblait être ses récoltes dans des petits pots. Enfin, elle prit la parole pour demander ce que voulait Garwys. Ce dernier s'expliqua :

« Mes rabatteurs m'attendent dans le pré et je n'ai pas été suivi. J'ai besoin de votre aide, l'une de mes filles est enceinte. Auriez-vous une solution pour la faire avorter, par des plantes, potions... je sais pas, un truc qui ferait qu'elle puisse pas donner la vie dans une ruelle seule. »

Garwys ne mâchait pas ses mots, il exprimait aucun regret sur le fait de ne faire avorter une fille. De plus, il admettait devoir se séparer d'elle si la guérisseuse n'avait aucune solution pour lui et surtout pour la petite. En même temps, il gardait un certain mystère sur la véritable nature de la fille. Cela pouvait très bien être sa fille naturelle bien qu'il utilisât ce terme pour désigner ses filles de joie. Il ne voulait pas trop parler de son métier, car, il ne savait pas quelle réaction cela pouvait engendrer surtout chez une femme.

©TENNESSEE.

_________________
Vous avez été pesé, vous avez été mesuré, et on vous a jugé insuffisant.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t269-garwys-men-go-to-battle
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Sorcière Archenlandaise | Modératrice
Messages : 618
Célébrité : Eva Green
Âge : 31 ans
Humeur : Impériale
Points : 653

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Ven 22 Mai - 18:41

Entretien avec le mal
Rowena & Garwys
Elle écouta attentivement son hôte, sondant son regard, ses lèvres, ses mimiques ou sa gestuelle. Bien sûr que ces rabatteurs ne l'avaient pas suivi. Sinon elle les aurait entendus. Elle s'était déjà rendue dans les quartiers peu fréquentables d'Anvard où les maisons closes trouvaient leurs filles, et les chercheurs n'étaient pas des plus discrets et des mieux élevés, bien au contraire. Ils étaient du genre brutaux, bruyants et idiots. Sans respect aucun pour les femmes qu'ils emmenaient souvent de force jusqu'à leur patron tout aussi inhumain. Pour avoir grandi avec un père comme Belisar dont les activités nocturnes étaient plus que douteuses, elle connaissait les méthodes et la détresse de la "marchandise". Et pourtant elle n'avait jamais rien fait pour les aider. C'était comme ça, tout simplement. C'était également l'une des coutumes de Calormen : voir mais ne pas agir. On ne change pas impunément les dogmes instaurés par Tash le tout puissant, ancêtre du Tisroc.

Dès le mot "enceinte" la jeune femme marqua un temps d'hésitation dans sa respiration. Son regard se fit plus noir que des nuages d'orage. Elle n'en voulait pas à Garwys de vouloir se débarrasser d'un détail qui l'ennuierait dans ses affaires, mais elle lui en voulait malgré tout de faire preuve de si peu de compassion. Elle leva légèrement le menton, mordant ses joues à l'intérieur. Et qu'est-ce qui te fait croire que je peux faire ce genre de chose ? Elle se leva brusquement, repoussant sa chaise qui bascula, manquant de tomber par terre avant de se stabiliser sur ses quatre pieds. Puis elle avança jusqu'à son âtre et regarda les flammes, se perdant dans leur contemplation, les bras croisés sur son ventre. Cela faisait bien longtemps qu'on ne lui avait pas demandé du thé de lune. Elle se souvenait avoir refusé d'en donner à une femme mariée qui ne voulait pas d'un énième enfant, d'une autre bouche à nourrir. Elle avait accouché dans de bonnes conditions et cet enfant avait maintenant une dizaine d'années. Il y avait eu d'autres clientes sur le marché d'Anvard. Chaque fois elle arguait ne pas savoir les préparer, alors qu'il était évident qu'elle le savait. Seulement il s'agissait d'un crime que d'avorter. Tuer son enfant en étant mariée ou non était puni si découvert, et on ne donnait pas cher de la peau des sorcières qui les fournissaient.
Une fois encore, une jeune femme paniquée vint la trouver dans les bois, hurlant "sorcière" auprès de chaque arbre auquel elle s'accrochait. Elle ignorait l'emplacement de la grotte de la guérisseuse, et heureusement pour elle, Rowena était dans les parages, revenant d'Anvard avec sa capuche habituelle dès lors qu'elle entrait dans le sous-bois. Elle était arrivée juste derrière elle et l'avait appelée. Les deux femmes avaient discuté, suffisamment pour savoir ce que voulait la désespérée. Ce qu'elle voulait : un thé de lune. Rowena, toujours cachée dans l'ombre de sa cape avait écarquillé les yeux d'horreur. Ca faisait plusieurs années qu'elle avait elle-même eu recours à cette potion et qu'elle n'y avait pas pensé. Elle avait renvoyé la jeune femme, hurlant que si elle ne disparaissait pas rapidement, les foudres des dieux s'abattraient sur elle. Elle était partie en courant.  

Rowena regarda un instant le feu, l'imaginant se mouvoir, faire apparaître des formes, celle de deux femmes dans une forêt, rentrant chez elles, l'une paniquée par ses souvenirs, l'autre par cet enfant qu'elle ne pouvait élever pour une obscure raison. Elle avait cherché des plantes, des préparations, des idées. Rowena avait tout simplement hurlé dans sa grotte, jurant de ne plus jamais parler de thé de lune. Finalement la villageoise avait tenté de faire sa potion elle-même. Et elle avait perdu son bébé. Elle avait perdu sa vie aussi. Le thé l'avait tuée, comme il avait failli tuer Rowena.
Bouleversée, elle se tourna vers Garwys après avoir longuement fermé les yeux, gardant le silence encore et toujours. Je donnerai quelque chose. Mais j'insiste pour la voir personnellement. Je refuse que quelqu'un fasse la commission. Elle s'approcha de lui, restant debout à deux pas de lui, les bras le long du corps et le visage neutre et le regard pourtant aussi froid que le plus rude des hivers du Grand Nord. Ce n'est pas une demande Garwys, c'est un ordre. Cette solution se transmettra par mes mains, et non par les tiennes.
Elle ne voulait pas être aussi ferme avec lui, il n'y était pour rien. Un commerçant veut toujours faire des bénéfices, elle le comprenait aisément. Mais pour une fois elle retrouvait un peu de l'humanité qu'elle avait jadis.
Elle détourna la tête quelques secondes, pouffant pour se moquer d'elle. Pardonne moi, je me perds dans mes pensées. J'espère toutefois que ça n'empêchera pas ta "fille" de travailler... c'est assez douloureux comme traitement, physiquement et psychologiquement. Enfin ! Est-ce que tu veux manger, boire quelque chose ? Tes rabatteurs peuvent bien attendre et batifoler dans les champs, leur patron a le droit de rester quelque part plus longtemps que prévu. Rowena esquissa un sourire et posa sur la table une corbeille de fruits de saison et une cruche remplie d'eau fraîche.

Code by Silver Lungs

_________________

Poisons are women's weapons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t78-que-le-monde-me-craigne-autant-que-je-l-ai-craint-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t101-lies-pour-un-jour-lies-pour-toujours-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t97-que-d-aventures-dans-nos-miserables-vies
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Archenlandais
Messages : 76
Célébrité : F.Arnaud
Points : 146

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Dim 24 Mai - 16:28



Entretien avec le mal
Garwys & Rowena


Garwys fit enfin face à celle qu'il attendait. Il prit place et pu expliquer son cas. Il ne savait pas vraiment comment s'appelait la potion qu'il demandé à la guérisseuse, tout ce qu'il cherchait était son bénéfice. A la fin de son discours, Garwys se rendit compte d'un changement chez la femme en noir. Son regard était plus sévère qu'à l’accoutumer. Elle semblait tendue et en colère contre l'homme en face d'elle. Le tenancier ne comprenait pas, ils s'étaient toujours très bien entendus.

- Et qu'est-ce qui te fait croire que je peux faire ce genre de chose ? demanda-elle au tenancier qui fut surpris de sa question. Il fut d'autant plus surpris qu'elle se lève aussi vite en manquant de faire tomber sa chaise. Bras croisé sur son ventre et fixant les flammes, elle était dans ses pensées. Garwys se leva à son tour, surpris et décontenancé.

« Je n'en sais rien à vrai dire mais, si tu peux le faire, je t'en prie aide-moi. »

Comme elle, il la tutoya d'un seul coup, sans s'en rendre compte puisqu'il était décontenancé.Comme elle, il la tutoya d'un seul coup, sans s'en rendre compte puisqu'il était décontenancé. Cela n'était jamais arrivé, elle avait toujours fourni Garwys en tout et n'importe quoi. En revanche, cette fois-ci, elle semblait réticente pour des raisons qui échappé à Garwys. Quand la sorcière se retourna, elle semblait toute chamboulée, toute bouleversée. Elle accepta finalement d'aider le tenancier sous certaines conditions. À ce moment-là, Garwys fronça les sourcils à son tour. Il détestait qu'on lui impose les choses. Il allait devoir présenter la fille à la dame en noire. Elle s'approcha du tenancier restant assez éloigné à deux pas de lui. Elle pouvait bien se donner de grands airs de froideur, Garwys avait une plusieurs cartes en mains. Il se mit à faire son plus beau sourire, mais, n'eut même pas le temps de sortir sa tirade que la sorcière lui dit :

- Ce n'est pas une demande Garwys, c'est un ordre. Cette solution se transmettra par mes mains, et non par les tiennes.

Garwys piquait au vif dans son orgueil répondit à son tour:

« Vos manigances de bonnes femmes ne m’intéressent guère ! Si j'accepte ta condition, ce n'est pas parce que tu me l'imposes, mais, bien parce que je l'accepte. En revanche, je reste avec elle tout le long qu'elle sera avec toi et ceci n'est pas une demande, mais, un ordre.»

Dit-il en reprenant les mêmes propos que la sorcière. La femme en noire s'excusa pour se reprendre, Garwys se détendit à nouveau. Elle lui proposait un repas et de boire quelque chose, étrangement ou plutôt connaissant le métier d'empoisonneuse de sa fournisseuse, Garwys accepta de manger quelque chose, mais, refusa de boire. Il lui répondit finalement :

« Elle sera en congé tout le temps qu'il faudra. Le manque entraîne l'argent, mais, comme je l'ai dit. Elle m'est trop précieuse pour que je puisse me séparer d'elle et il vaut mieux qu'elle soit chez moi nourris, logé et blanchit que dehors seule en proie à toutes les menaces humaines et météorologique. »

Précisa-t-il. Car, certes, il pensait à ses bénéfices, mais, aussi à sa petite protégée. Il n'était pas aussi insensible à son avenir. En revanche, il n'avait aucune pitié pour le truc qui poussait dans le ventre de sa fille. Il n'aimait pas vraiment les enfants en vérité, sauf si cela s'agissait d'un petit gars.




©TENNESSEE.

_________________
Vous avez été pesé, vous avez été mesuré, et on vous a jugé insuffisant.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t269-garwys-men-go-to-battle
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Sorcière Archenlandaise | Modératrice
Messages : 618
Célébrité : Eva Green
Âge : 31 ans
Humeur : Impériale
Points : 653

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Lun 25 Mai - 11:28

Entretien avec le mal
Rowena & Garwys
La calormène s'empara d'une pomme et croqua dedans à pleines dents, fermant les yeux pour savourer l'odeur, le goût de ce fruit qui était certainement son préféré. Elle aimait bien les rouges qui, quand on enlevait la peau, découvraient leur chair blanche juteuse. Elle observa de ses yeux perçants l'homme qui était assis en face d'elle et esquissa un sourire aimable. Il devait la trouver prétentieuse, ou s'être énervé contre elle, chose qu'elle comprenait aisément. A vrai dire elle n'avait pas voulu lui paraître mauvaise ou agressive, autoritaire. Mais elle savait qu'une femme avait besoin d'être en confiance pour ce genre de choses. Elle était passée par là et elle aurait bien aimé que quelqu'un soit là pour lui dire que tout se passerait bien. Malheureusement ça n'avait pas été le cas. Cette pauvre fille allait passer un douloureux moment, et Rowena voulait être près d'elle, au moins pour lui donner le thé, la rassurer. Peut-être s'y était-elle mal prise pour faire passer ce message à Garwys, mais la communication n'avait jamais été son fort...

Elle n'avait pas prêté attention à ses paroles. Elle avait juste remarqué qu'il avait pris sa formule de l'ordre et non de la demande. Soit. Si ça lui faisait plaisir. Elle balaya ce petit incident du revers de la main et fit comme si elle n'avait rien entendu. Tandis qu'il reprenait la parole, elle poussa la corbeille de fruit vers lui afin qu'il se serve et remplit son propre verre d'eau. Amusée, elle se fit la remarque qu'il n'avait pas demandé à boire, juste à manger. Comme si elle allait tuer un client fidèle et qui payait bien. D'autant plus que Rowena n'avait jamais empoisonné quelqu'un elle-même.
Elle arrêta de croquer dans sa pomme et leva les yeux vers le souteneur. Elle était étonnée qu'il dise cela, qu'il soit "attaché" à ses filles. La calormène se souvenait seulement du désintérêt de son père pour ses employées. Jamais il n'avait témoigné la moindre pitié pour elles. Si l'une tombait enceinte, une autre prenait sa place presque immédiatement, et on entendait plus jamais parler de la future mère sûrement célibataire. Sans doute mourrait-elle dans le caniveau, pleurant sur son sort. Et Belisar était satisfait de l'argent qu'il gagnait, se préoccupant à peine de ces êtres humains qu'il méprisait plus qu'autre chose.
Le visage habituellement froid de la jeune femme fut traversé par un semblant de chaleur. Oui, son expression devenait plus chaleureuse à présent. Je sais bien que c'est par intérêt... je suis commerçante moi aussi, je te comprends je crois. Mais tu n'es pas un homme mauvais Garwys. Tu es sans doute le premier patron de maison close que je croise et qui s'inquiète un minimum pour ses employées. Mon père aurait foutu cette gamine à la porte, sans rien d'autre que ses yeux pour pleurer. Pour ton métier, je trouve que tu as un bien grand cœur, et c'est tout à ton honneur. Elle lui sourit, d'un sourire qu'elle voulait le plus franc possible. Il faut dire qu'elle n'avait pas l'habitude de sourire aux gens, mais plutôt de les tuer avec ses yeux bleus. Elle termina sa pomme et alla la jeter dehors avant de se diriger vers ses étagères et de fouiller à la recherche de ce qui était sûrement sa dernière fiole de thé de lune. Elle alla ensuite la poser sur la table et se réinstalla sur sa chaise. Je n'ai pas voulu être autoritaire tu sais. Seulement, un avortement ce n'est pas rien pour une femme. Cette petite aura besoin d'être rassurée par une femme, car un homme peu difficilement comprendre ce genre de chose. J'espère que tu comprends ce que j'essaye de dire, je ne suis pas une experte en communication ! Elle laissa échapper un petit rire, se moquant d'elle même, puis reprit son sérieux presque instantanément. Et il vaut mieux que je lui explique comment faire. Une autre était venue me voir un jour. J'ai refusé de l'aider, tu sais ce qu'on peut faire subir aux "sorcières". Elle a essayé de faire ce thé elle-même, et elle en est morte parce qu'elle ne savait pas comment faire. Je doute que tu veuilles voir ta précieuse agoniser en hurlant dans ta maison.
Elle haussa un sourcil et attrapa la fiole dans sa main avant de la tendre à Garwys pour qu'il la prenne. De sa main libre elle piqua une petite framboise qu'elle porta à sa bouche et qu'elle croqua avec délice.

Code by Silver Lungs

_________________

Poisons are women's weapons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t78-que-le-monde-me-craigne-autant-que-je-l-ai-craint-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t101-lies-pour-un-jour-lies-pour-toujours-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t97-que-d-aventures-dans-nos-miserables-vies
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Archenlandais
Messages : 76
Célébrité : F.Arnaud
Points : 146

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Mer 24 Juin - 18:05



Entretien avec le mal
Garwys & Rowena


Garwys n'était pas homme à se laisser faire. Le ton pris par la belle brune avait déplus au commerçant qui le fit bien comprendre à son tour avec un ton plus que déplaisant. Sans doute avait-elle tenter de faire comprendre un message à l'homme en face d'elle. Mais, ce derniers comme tous les hommes, n'avait pas compris le message subliminal. Mais, même s'il l'avait compris clairement les intentions de la guérisseuse ... il n'allait pas comprendre cette espèce de solidarité féminine car, il ne pouvait comprendre les douleurs d'un accouchement ou autres. Aux fur et à mesure que Garwys parler, il semblait que la guérisseuse se laissa amadouer. Elle était tout d'un coup, plus aimable et prête à marchander contrairement au début. Cela venait-il du fait qu'il venait d'avouer son attachement à ses filles et ainsi montrer un peu de compassion humaine ? Il l'écouta faire son éloge de sa propre vertus et douceur sans sourciller. Si cela lui faisait plaisir de tout cela, Garwys en était flatter sans pour autant le montrer. Il suivit du regard la femme qui partit jeter son trognon de pomme et revient pour fouiller dans ses affaires. Elle sortit alors une fiole qu'elle posa sur la table avant de se réinstaller sur sa chaise et ainsi faire face à son client.

Par la suite, elle lui fit comprendre la particularité et les dangers d'un avortement. Garwys hocha la tête d'un signe assentiment mais, en réalité il était très loin de s'imaginer l'effet et la douleur que ça faisait. Elle lui raconta ensuite une anecdote, le tenancier de maison close était toujours attentif et silencieux. A la dernière phrase il pâlit. Il ne voulait pas risquer de ruiner sa réputation si durement bâti après des années de confiance, de dur labeur et de pot-de-vin.

« Je vois... »

La sorcière lui tendit la fiole et attrapa une framboise. Garwys repoussa la main de la sorcière et pris à nouveau la parole.

« Je préfère l'emmener ici un jour, garde la fiole et dit-moi quand est-ce que tu serait disponible. Sachant que le soir c'est impossible pour moi de me déplacer puisque mes activités ce font à la nuit tombée. »


©TENNESSEE.

_________________
Vous avez été pesé, vous avez été mesuré, et on vous a jugé insuffisant.

(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t269-garwys-men-go-to-battle
avatar

Inventaire
Grade: Petit Faune
Expérience:
0/50  (0/50)
Sacoche:
Sorcière Archenlandaise | Modératrice
Messages : 618
Célébrité : Eva Green
Âge : 31 ans
Humeur : Impériale
Points : 653

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    Lun 13 Juil - 0:58

Entretien avec le mal
Rowena & Garwys
La jeune femme l'observa un instant, mangeant framboises après framboises, observant ses ongles et son index rougi par un grain de fruit écrasé. Elle regarda Garwys dans les yeux et attendit de voir s'il prenait des fruits. Déjà qu'il ne semblait pas vouloir boire, allait-il rester sans manger tout du long ? Croyait-il sincèrement qu'elle allait chercher à l'empoisonner alors que grâce à ses filles il était l'un de ses plus grands clients. Pour rien au monde elle ne voudrait le perdre, lui et son puits d'or.

Elle se perdit dans ses pensées, oubliant le temps qui passait et n'écouta qu'à peine ce qu'il dit. Elle crut discerner quelques mots comme "l'emmener", "ici". Il reviendrait avec cette malheureuse. Comme si cette grotte attirait les avortements... Rowena se surprit elle-même à détailler Garwys. Elle se dit qu'il était le premier homme à porter des cheveux plutôt longs et à trouver grâce à ses yeux avec. Il faut dire qu'elle l'imaginait difficilement avec une coupe courte.  Elle lui trouvait un sourire un peu charmeur, habitude de commerçant. Elle l'avait aussi très souvent d'ailleurs. Il faut toujours séduire le commerçant, et ça devient de la déformation professionnelle. Combien de fois avait-elle sourit ainsi à de vieilles biques lui demandant la charité ? Au final elle effaçait ce sourire et lançait un regard noir tout en tirant un pan de sa robe contre elle pour s'éloigner avec insolence et arrogance. En revanche, contrairement à elle il avait un regard neutre. Elle n'y trouvait pas beaucoup d'émotions, à l'inverse de ses propres yeux qui à défaut de refléter quoi que ce soit arboraient une éternelle froideur.

La calormène émergea un peu de son absence momentanée et regarda le patron de maison close d'un air interrogateur avant de secouer la tête en ouvrant plus grand les yeux et en passant une mèche derrière son oreille avant de porter la main à sa joue. Oui oui il n'y a pas de problème. Tu n'as qu'à passer dans la semaine, je n'ai rien à faire. Juste dans cinq jours le marché à Anvard, mais tu dois le savoir. Par contre il faudra payer le prix fort... c'est pas gratuit un avortement, vu les risques qu'on peut encourir. Rowena esquissa un petit sourire gêné. Elle ne voulait pas lui forcer la main mais elle n'avait pas spécialement envie d'être pourchassée par les gardes du roi pour ça alors qu'elle exerçait dans la sorcellerie depuis quatorze ans. Mourir à cause d'un avortement eut été un peu stupide...
Elle posa sa main sur la table bruyamment et soupira. Assez parlé commerce. Dis-moi Garwys, ça fait un moment que je te connais maintenant et je ne crois pas avoir entendu parler mariage te concernant. Rejettes-tu donc toutes les avances de ces dames ? Elle lui fit un petit clin d'oeil et s'adossa à sa chaise, touchant le bout de ses doigts du bout des autres doigts. Finalement elle se leva pour ranger dans une armoire la petite fiole que l'archenlandais lui avait rendu. Lui tournant le dos, elle arbora un sourire rieur. Sans doute allait-il être gêné par telle question. Mais elle s'en fichait un peu à vrai dire. Il était entré dans sa grotte alors qu'elle n'était pas là, elle avait bien le droit à une petite vengeance.

Code by Silver Lungs

_________________

Poisons are women's weapons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thetimeofconquest.superforum.fr/t78-que-le-monde-me-craigne-autant-que-je-l-ai-craint-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t101-lies-pour-un-jour-lies-pour-toujours-rowena-merrin http://thetimeofconquest.superforum.fr/t97-que-d-aventures-dans-nos-miserables-vies

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entretien avec le mal { Rowena}    

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien avec le mal { Rowena}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE CHRONICLES OF NARNIA ™ :: Les Contrées d'Archenland :: Les montagnes et la forêt :: La grotte de Rowena-
Carte du monde de Narnia

Se déplacer
Top partenaires


Plus ? + Vous ?